Retour
Guide d'achat Bureaux

Gagnez en efficacité dans le stockage et la production avec des images

C’est le lieu d’exploitation qui sait le mieux ce dont il a besoin pour la production: c’est l’idée fondatrice de Kanban. Ce système japonais de gestion de la production s’est établi dans de nombreux entreprises de fabrication et est reconnu comme faisant partie d’une gestion agile moderne. Afin de bénéficier d’une baisse des coûts, de plus d’efficacité et d’un flux de matériaux exempt de difficultés, il faut de la visibilité, une communication claire et une visualisation appropriée.

Travailler avec la méthode Kanban wt$

Le principe Pull à la japonaise: Kanban dans l’entreprise

Dans sa forme originelle consacrée à la fabrication et à la production, Kanban renverse les structures classiques d’acquisition et de flux des matériaux. Là où habituellement les besoins en marchandises sont gérés depuis une instance de planification centrale et distribués aux divers lieux de traitement, c’est le lieu d’exploitation qui déclenche ces processus dans le système Kanban selon les besoins et au moment opportun.

Ce principe appelé Pull relie les différents points de jonction de l’entreprise – acquisition, logistique, stockage, production – et, dans l’idéal, si aisément que le besoin en superficie de stockage et les coûts d’acquisition baissent, tandis que le débit augmente et que tout le processus devient plus transparent, plus flexible et plus fiable.

Les mêmes avantages ont pu être constatés dans d’autres domaines professionnels, tels que le marketing et les processus personnels. Les facteurs Kanban croisent fréquemment d’autres méthodes tombant sous le même terme d’«agile», tel Scrum. Les principaux aspects sont les suivants:

  • le flux de travail se pilote plus facilement avec des images
  • la vue d’ensemble du flux de travail subdivisé en plusieurs petites unités ou tâches est plus aisée
  • le flux de travail n’est pas modifié soudainement; on l’optimise de manière évolutive en cours de processus


Le principe Pull est également valable dans le contexte plus large de Kanban: un employé ne peut traiter qu’un nombre défini de tâches simultanément. Ce n’est que quand il dispose à nouveau de capacités que la place peut-être libérée pour d'autres tâches ou livraison.

Cette méthode permet d’éviter les goulets et de reconnaître plus clairement les besoins et problèmes. De ce point de vue, Kanban est un système encore plus prometteur pour la fabrication et la production::

  • de petits stocks tampons sur le lieu d’exploitation d’une marchandise raccourcissent les trajets et augmentent la transparence
  • le prélèvement et le réapprovisionnement asynchrones optimisent les réactions aux variations de régime
  • la commande en fonction des besoins permet une adaptation flexible aux changements de production
  • pas de stock de réserve, une commande ponctuelle et une communication claire sont des facteurs décisifs
  • des moyens de visualisation les plus simples possibles précisent les besoins réels

En un coup d’œil: Kanban se nourrit de représentations

L’importance de la visualisation et de la communication est déjà comprise dans le nom même du système: Kanban veut dire en japonais «bulletin (de commande)», c’est-à-dire le support d’information central accompagnant et déclenchant le flux d’une marchandise. De nos jours, cette fiche ou bulletin est hautement technicisé et numérisé, mais sa structure a à peine changé depuis l’introduction de ce principe en 1947 par Toyota.

Outre les fiches Kanban, les tableaux Kanban jouent un rôle décisif. Il s’agit du tableau d’information central sur le flux des travaux et sa structure est plutôt simple:

  • trois colonnes: tâches (to do), traitement (doing), terminé (done)
  • chaque tâche est placé dans la colonne correspondante en tant que ticket et déplacé selon le statut des travaux


Cette structure de base peut être aisément affinée mais suit néanmoins toujours le même principe. Le tableau Kanban peut devenir un instrument de gestion particulièrement efficace à l’aide de tickets de différentes couleurs et d’une division plus exacte de la colonne médiane:

  • il rend explicite en un coup d’œil l’état actuel du flux des travaux
  • il montre les impasses, responsabilités et/ou capacités
  • il remplace les longues réunions et explications fastidieuses
  • il devient de plus en plus efficace, au fur et à mesure de l’expérience des employés avec Kanban
  • grâce à une description claire des tâches, les employés peuvent commencer ou achever celles-ci de manière plus autonome


Il est important que soit appliquée une discipline stricte dans l’utilisation de Kanban et du tableau planning et que les procédures ou projets représentés graphiquement ne deviennent pas trop complexes. Il convient par exemple dans la fabrication et la production d’employer le tableau Kanban pour des ensembles spécifiques et de l’installer aux endroits les plus appropriés. Le tableau Kanban doit aussi laisser une place au feedback, lequel permet peu à peu une optimisation du processus.

Travailler avec la méthode Kanban wt$

Outils en ligne ou tableau Kanban: quelle méthode de visualisation est la meilleure?

De nombreux outils en ligne performants reposent sur Kanban et ont introduit le tableau blanc dans le réseau. Cela ne veut pas dire que la version analogique du tableau ait perdu son importance, bien au contraire. Les tableaux blancs et Kanban restent dans de nombreux cas la meilleure solution. Voici une comparaison des deux méthodes:

Tableau Kanban analogique

  • pour équipes sur les lieux
  • visible à tout moment
  • vue d’ensemble rapide des modifications
  • degré de détails limité par l’espace disponible
  • degré élevé de visualisation et valeur symbolique
  • pur tableau d’informations
  • objet direct de conversation lors des réunions
  • image instantanée
  • gestion simplifiée par tableau

Tableau Kanban virtuel

  • pour des équipes virtuelles décentralisées
  • uniquement visible en ligne
  • réception rapide de messages par courriel
  • répartition sur tableau potentiellement illimitée
  • de nombreuses informations par ticket
  • ustensile de travail par liens/références, etc.
  • la technologie au service de la présentation
  • suivi des changements journalisé
  • incorporation nécessaire de la gestion par tableau

Sous ces conditions, le tableau Kanban analogique présente de nombreux avantages dans le domaine de la production ou de la branche commerciale, et allie directement la représentation des procédures à la mise en application «réelle» des tâches sur les lieux. L’espace disponible limité est de plus un excellent motif pour réfléchir de manière plus stricte aux tâches et responsabilités du point de vue de l’efficacité.

Comme Scrum, Kanban a pour base de brèves réunions quotidiennes tenues dans l’idéal en position debout auprès d’un tableau. Il est possible d’y répondre rapidement aux questions centrales (qui fait quoi, que reste-t-il à faire, où y a-t-il un obstacle), les changements notés sur le tableau sont une tâche commune rapidement mise en œuvre et comprise par tous les participants à la réunion.

Le tableau virtuel est quant à lui un outil parfait pour les tâches et procédures réalisées virtuellement pour la conception d’une nouvelle image d’entreprise, la gestion de toutes les activités en ligne, etc. Cela exige certes une phase d’acclimatation et une formation des utilisateurs mais une fois que l’on s’est habitué à cette méthode, le nombre de demandes par courriel ou téléphone diminue considérablement. L’outil en ligne sert aussi d’archivage des procédures, ce qui peut être fort utile lors de revues, contrôles et autres activités agiles.

Cela n’est pas toujours possible avec un tableau Kanban physique, mais ne pose pas non plus de problème si l’on considère les progrès techniques en matière de présentation et conférence. Le kit Capture APP permet de numériser des graphiques à partir de tableaux blancs analogiques et de les traiter ensuite virtuellement selon des critères définis.

Finalement, il convient de ne pas oublier que les tableaux Kanban et autres moyens de visualisation ne sont que des supports. Le centre de toutes les activités dans une entreprise agile reste la communication et la collaboration des employés. Vous pouvez soutenir ceux-ci en leur procurant un équipement approprié. Nos employés sont à votre disposition pour vous aider à sélectionner ces produits.

Nos principales catégories dans ce guide